Ergates faber (Linnaeus, 1760)

Classe : Hexapoda Ordre : Coleoptera Famille : Cerambycidae Sous-Famille : Prioninae Tribu : Ergatini Genre : Ergates

  • 83
    observations

  • 55
    communes

  • 54
    observateurs

  • Première observation
    1998

  • Dernière observation
    2024
Barthélemy Eric - Baudrin Mathis - Baumann Blandine - Benaiche Lucas - Blanchard Jean-baptiste - Bodin Charlie - Bompar Jean-michel - Bottega Michele - Bouvin Laurent - Brook Shamgar - Brugot Rémi - Chardon Norbert - Charpin Magali - Cretin Sylvain - De Rancourt Joachim - Desprez Jean-marin - Dupland Eliane - Fache Marie-pierre - Febvay Quentin - Fortini Philippe - Fouchard Marion - Fousse Maxime - Garnier Matthieu - Hallot Jacques - Jean Anna-karine - Kabouche Benjamin - Kern Patrick - Laffay Chloé Michel-flandin Thomas Et - Lebrun Léon - Lemoine Vincent - Loir Olivier - Mandelbaum Jean-florent - March Dylan - Martinez Nicolas - Menauge Ronan - Mionnet Aymeric - Mourgues Yannick - Muguet Richard - Papé Louis - Pelissier Robert - Pelloli Léo - Peyret Nicolas - Pélissié Mathieu - Riols Christian - Senes Edith - Serie Marie-george - Souret Luc - Stenou Boris - Tanga Olivier - Thevenin Simon - Thiévent Philippe - Torres Aurélie - Van Der Yeught Alexandre - Vasseur Maxime

Informations sur l'espèce

Taille : 25 - 52 mm

Diagnose :
Longicorne prionien grand et large, à corps brun sombre à brun noirâtre, souvent rougeâtre sur les élytres du mâle. Pronotum grossièrement ponctué tout comme les élytres à ponctuation forte, serrée et irrégulière. Celui-ci est un peu plus étroit chez la femelle, bosselé et sa ponctuation plus profonde.

Détermination : simple.

Période d’observation :
On rencontre les adultes de juin à septembre.

Biologie-éthologie :
Crépusculaires et nocturnes, les adultes sont souvent attirés par les lumières. Le jour, ils restent cachés dans les galeries larvaires ou sous les écorces déhiscentes. Les larves se développent dans les conifères, aussi bien dans les pins que dans les sapins en Corse. Elles sont également citées du cèdre en Afrique du Nord. Elles semblent surtout évoluer dans les souches et les gros troncs morts au sol et participent activement à leur dégradation. Le cycle biologique dure 3 à 4 ans.

Biogéographie et écologie :
Europe centrale et méridionale, Caucase, Proche-Orient et Afrique du Nord.
En France, ce prionien se trouve communément en Corse et dans tout le Midi mais il remonte nettement plus au nord où il est beaucoup plus rare. On le trouve dans les forêts résineuses, surtout les pinèdes, plantées ou naturelles, aussi bien en plaine qu’en montagne, jusqu’à 2000m d’altitude.

D’après :
Berger, P. 2012. Coléoptères Cerambycidae de la faune de France continentale et de Corse - Actualisation de l'ouvrage d'André Villiers, 1978. Revue de l’Association Roussillonnaise d’Entomologie, supplément tome XXI, 664 p. 
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Cerambyx faber Linnaeus, 1760 | Prionus obscurus Olivier, 1795

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles