Épeire angulaire

Araneus angulatus Clerck, 1758

Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Araneidae Genre : Araneus

  • 281
    observations

  • 100
    communes

  • 72
    observateurs

  • Première observation
    2007

  • Dernière observation
    2024
Abiven Thomas - Amar Lea - Amirat Jonathan - Aynié Marc - Barthélemy Eric - Benaiche Lucas - Billard Gilbert - Bompar Jean-michel - Bourderionnet Guy - Bouvin Laurent - Brook Shamgar - Buissart Julien - Caborderie Lucie - Cap Nancy - Charpin Magali - Claude Huguette - Combe Léandre - Corail Marc - Corentin Yves - Coulon Frederic - D'accunto Andrea - Delaby Camille - Delaunay Grégory - Desprez Jean-marin - Dinclaux Harold - Drouard Françoise - Durret Cassandra - Falke Claude - Favre Philippe - Fay Richard - François - Galli Martin - Gasperini Maurice Annie - Grimaud Sylvain - Hallot Jacques - Hugues (†) Alain - Humbert Gérard - Höhener Patrick - Janiaud Joseph - Jory Fuser - Jouvenez Gaëtan - Kern Patrick - Lartaud Margot - Le Gal Valentin - Leblanc Olivier - Lemoine Vincent - Lignier Line - Louvel Thiery - Mainguy Gaell - Martin Jean-jacques - Martinez Nicolas - Menauge Ronan - Mollard Vincent - Montalescot Marie-chantal - Monteil Michel - Morel Stella - Niermont Jean Pierre - Panisse Clement - Paumier Jean-marc - Pouteil-noble Sylvain - Rigaux Pierre - Sampéré Aurélie - Seguin Chantal - Senes Edith - Serie Marie-george - Spaeth Estelle - Tcheng Emmanuel - Tourneur Anselme - Van Der Yeught Alexandre - Weimer Robert - Zordan Raphael - Zwank Aline Et François-marie

Informations sur l'espèce

Distribution mondiale

toute l’Europe, Afrique du Nord, Asie, Amérique du Nord

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 14-20 mm, mâle : 10-12 mm.

Araneus angulatus appartient, avec A. circe et A. grossus à un groupe d’Epeires de très grande taille mais qui sont, elles, limitée à la France méridionale. La couleur générale est brune. L’abdomen possède deux tubercules latéraux. La face dorsale présente une forme centrale triangulaire formée d’une alternance de bandes brun clair et brun foncé soulignées sur les côtés par d’étroites bandes blanches en dents de scie. Elle présente parfois, à l’avant du dos de l’abdomen (folium), un ensemble de petites taches blanches.

Milieux colonisés

Colonise les forêts, de tous types, souvent à une hauteur telle qu’on la discerne difficilement. On l’aperçoit donc plus aisément en lisières de forêts, dans des clairières, parfois entre un toit de maison et un arbre isolé. Elle est présente épisodiquement en landes hautes.

Chasse

La toile, assez grande (60-70 cm), comprend peu de rayons, par ailleurs très espacés. Elle est tissée entre des supports éloignés de plusieurs mètres. Elle se cache dans la journée dans une anfractuosité, à proximité d’un des fils supports mais, en forêt, on peut aussi la trouver au centre de la toile. Elle tisse son piège le soir. Son activité semble plutôt nocturne et semi-diurne.

Développement, cycle

Adultes en juin-juillet, les femelles sont observées jusqu’en automne. Le cycle semble annuel. Le cocon, recouvert de soie épaisse jaunâtre, est caché sous une écorce. Il est probable que la ponte soit soumise à une diapause embryonnaire comme celles d’Araneus diadematus ou d’ A. quadratus.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Araneus angulatus atricolor Simon, 1929

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles