Punaise nébuleuse

Rhaphigaster nebulosa (Poda, 1761)

Classe : Hexapoda Ordre : Hemiptera Famille : Pentatomidae Sous-Famille : Pentatominae Tribu : Pentatomini Genre : Rhaphigaster

  • 463
    observations

  • 105
    communes

  • 80
    observateurs

  • Première observation
    2016

  • Dernière observation
    2024
Abiven Thomas - Aureglia Louis - Barneix Guilhem - Barthélemy Eric - Beillard Amélie - Benaiche Lucas - Blasco André - Bouvin Laurent - Brook Shamgar - Bruzac Daniel - Cadino Jean-baptiste - Charpin Magali - Claude Huguette - Corail Marc - Corjon Jonathan - Coulon Frederic - Cretin Sylvain - D'accunto Andrea - D'onofrio Patrice - Deffarges Joss - Desprez Jean-marin - Drouard Françoise - Fache Marie-pierre - Fagart Sylvain - Favre Philippe - Ferrière Jean-luc - Filloleau Ludovic - François - Galli Martin - Garnier Matthieu - Gasperini Maurice Annie - Giffon Pierre - Grillet Martine - Grimaud Sylvain - Hallot Jacques - Hallot Vincent - Huguet Eliott - Jamoulle Jean-claude - Janiaud Joseph - Jouvenez Gaëtan - Kern Patrick - Kohler Yann - Lartaud Margot - Le Bert Robin - Le Roy Éric - Lemoine Vincent - Louvel Thiery - Marie Jean Pierre - Marrou Jean Pierre - Menauge Ronan - Mercier Paulin - Mollard Vincent - Morel Stella - Muller Roland - Nedjari Meriem - Nicolas - Olioso Georges - Oms Hugo - Orliac Nicolas - Papé Louis - Percsy Christiane - Pélissié Mathieu - Rouillere Aloïs - Sampéré Aurélie - Schach Alice - Seguinel Louise - Senes Edith - Serie Marie-george - Siraud Aurélien - Souret Luc - Spaeth Estelle - Stenou Boris - Tcheng Emmanuel - Thevenin Simon - Tomati Christophe - Van Der Yeught Alexandre - Vandaele Lou - Villalonga Laura - Vincent-guédou Jany Et Bernard - Vonau Francis

Informations sur l'espèce

Taille : 13,5 – 17 mm

Diagnose :
Grande punaise grise et allongée. Antennes sombres, avec 3 anneaux blancs sur les articles III, IV et V. Elle possède une grande épine ventrale et des petites taches rondes nébuleuses sur ses ailes. C’est la « punaise grise » rencontrée dans les habitations.

Détermination : Moyennement difficile.

Espèces proches :
Espèce facile à confondre avec l’espèce invasive
Halyomorpha halys récemment importée. Mais celle-ci possède 2 anneaux blancs sur les articles IV et V, au lieu de 3 chez R. nebulosa. R. nebulosa n’a pas de taches blanches (ou calus) sur le scutellum, ni de dent juste en arrière des yeux, ni des tibias postérieurs bicolores comme H. halys. R. nebulosa possède des petites taches rondes nébuleuses sur ses ailes et une grande épine ventrale, absentes chez H. halys.

Période d’observation : Mars à octobre avec deux pics équivalents en avril et octobre.

Biologie-éthologie :
Espèce polyphage observée sur des arbres feuillus, dont les alisiers, arbousiers, bouleaux, chênes, hêtres, noisetier, peupliers, prunus, saules, sorbiers. Elle peut parfois occasionner des dégâts en piquant les fruits cultivés dans les vergers, comme les pommes et les poires. Les adultes rentrent parfois dans les habitations pour hiberner.

Biogéographie et écologie :
Espèce à distribution européenne, présente aussi au Moyen-Orient et dans le Maghreb. Elle ne dépasse pas 1 200 m d’altitude. Elle est en expansion au nord de l’Europe, en Grande-Bretagne et jusqu’en Pologne. Aime les milieux ensoleillés : parcs et jardins urbains, friches, bords des rivières et lisières forestières, landes, garrigues, haies bocagères, bord des chemins, cultures et vergers. C’est une espèce commune, mais on n’observe le plus souvent que des individus isolés.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Cimex nebulosa Poda, 1761 | Rhaphigaster griseus (Fabricius, 1803) |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles