Eristale gluante

Eristalis tenax (Linnaeus, 1758)

Classe : Hexapoda Ordre : Diptera Famille : Syrphidae Sous-Famille : Eristalinae Genre : Eristalis

  • 473
    observations

  • 90
    communes

  • 54
    observateurs

  • Première observation
    2013

  • Dernière observation
    2024
Azens Jean-françois - Barthélemy Eric - Beillard Amélie - Benaiche Lucas - Bonmariage Pierre - Bouvin Laurent - Bruzac Daniel - Caborderie Lucie - Catherine - Cavaillès Simon - Claude Huguette - Colin Philippe - Corail Marc - Coulon Frederic - Cugnez Elizaveta - Darmuzey Thierry - Desprez Jean-marin - Destré Guy - Fievet Claude - Filloleau Ludovic - Galli Martin - Garnier Matthieu - Giffon Pierre - Gremillard-hubert François - Grèzes Jean Philippe - Hallot Jacques - Hallot Vincent - Juignet Maxime - Lallemant Jean-jacques - Lartaud Margot - Leblanc Olivier - Lehalle Alain - Louvel Thiery - Marie Jean Pierre - Marrou Jean Pierre - Maxence - Maxime Juignet - Moisan Bastien - Mollard Vincent - Muller Roland - Nedjari Meriem - Nogues Bernard - Olioso Georges - Raphaël - Reisinger Olivier - Roca Filella Georges - Saelens Julien - Sampéré Aurélie - Seguinel Louise - Tournieux Damien - Weimer Robert - Yvonnet Chloé - Zordan Raphael - Zwank Aline Et François-marie

Informations sur l'espèce

Taille :

Grande 14 à 16mm.

Diagnose :

Le genre Eristalis n’est pas facile à déterminer. Il se reconnaît grâce à ses callus huméraux poilus, ses antennes courtes, sa face noire, parfois pruineuse mais dénuée de jaune ainsi que l’absence de taches sur les yeux. La nervation des ailes a son importance notamment la première cellule radiale fermée et la nervure radiale 4+5 fortement sinueuse. Cette espèce se distingue par son arista glabre et les tarses antérieurs et médians partiellement noirs, ses yeux comportent deux grandes bandes de poils distinctes.

Facilité d'identification :

Moyenne examen à la loupe binoculaire recommandé mais peut se reconnaître sur le terrain.

Confusions possibles :

Confusion possible avec toutes les espèces du genre Eristalis, notamment Eristalis pertinax et similis. Eristalis pertinax peut parfois donner l’impression d’avoir deux bandes de poils sur les yeux.

Période de vol:

Les adultes sont principalement visibles entre février et novembre en plusieurs générations successives. Les adultes hibernent, notamment dans les caves ou grottes où l’on peut les rencontrer en nombre et les confondre avec un petit essaim d’abeilles.

Répartition générale:

C’est une espèce fortement migratrice et globalement très commune. Elle est présente sur tous les continents sauf l’Antarctique. Rares sont les endroits où on ne l’observe pas, on peut notamment citer l’extrême nord, au-delà du cercle polaire.

Habitat et biologie:

Espèce ubiquiste et anthropophile, on la rencontre dans pratiquement tous les habitats. Les adultes sont particulièrement facile à observer à l’automne sur les lierres. Les larves sont aquatiques ou semi-aquatiques et on peut les trouver dans une grande variétés d’habitats souvent très riches en matières organiques, compost, fosses à lisier, mares avec des végétaux en décomposition.


Speight, M.C.D. (2020) Species accounts of European Syrphidae, 2020. Syrph the Net, the database of European Syrphidae (Diptera), vol. 104, 314 pp., Syrph the Net publications, Dublin.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Eristalomya tenax (Linnaeus, 1758) | Musca tenax Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles