Épeire de l'Opuntia

Cyrtophora citricola (Forskål, 1775)

Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Araneidae Genre : Cyrtophora

  • 1 023
    observations

  • 75
    communes

  • 95
    observateurs

  • Première observation
    2011

  • Dernière observation
    2024
Abiven Thomas - Amirat Jonathan - Audevard Aurélien - Bailleul Philippe - Bareyre Thomas - Barge Christophe - Barrera Gael - Barthélemy Eric - Bastide Nicolas - Benaiche Lucas - Bompar Jean-michel - Bourderionnet Guy - Bret Maxence - Brook Shamgar - Buissart Julien - Bury Christian - Cadino Jean-baptiste - Caffin Marie-pierre - Chapuis Sylvain - Chardon Norbert - Charles Ophélie - Claude Huguette - Colin Tristan - Corradini Pierre - Coulet Bruno - Cretin Sylvain - D'accunto Andrea - D'onofrio Patrice - Dapoigny Jade - De Schoenmacker Muriel - Deffarges Joss - Delaballe Mélanie - Delaby Camille - Delapre Jean-pierre - Drouard Françoise - Dubois Stéphan - Encinas Lilian - Eon Agathe - Falke Claude - Fausten Ségolène - Ferry William - Fouchard Marion - François - Galli Martin - Gasperini Maurice Annie - Giacobbi Louis-marie - Giraud Eric - Gnagni Rudy - Goetz Marie - Guerbaa Karim - Hallot Jacques - Hallot Vincent - Hugues (†) Alain - Isabelle - Jame Hugo - Janiaud Joseph - Jouvenez Gaëtan - Kabouche Benjamin - Kern Patrick - Lartaud Margot - Laurys Jean - Le Roy Eric - Leblanc Olivier - Lignier Line - Louvel Thiery - March Dylan - Marchas Anaël - Martin Jean-jacques - Muller Roland - Nedjari Meriem - Nogues Bernard - Pansiot Michel - Pelissier Robert - Ponthieux Yann - Pélissié Mathieu - Quartier Thomas - Reisinger Olivier - Rivier Clément - Robert Christal - Robert Célestine - Roguet Véronique - Rouschmeyer Laurent - Sampéré Aurélie - Seguinel Louise - Senes Edith - Sicsic (lpo Gard) Laurent - Spaeth Estelle - Spagnoli Laura - Tcheng Emmanuel - Thivolle Antoine - Trent Eric - Vincent-guédou Jany Et Bernard - Weimer Robert - Zordan Raphael - Zwank Aline Et François-marie

Informations sur l'espèce

Distribution mondiale

Europe méridionale, Bassin méditerranéen, monde tropical (Asie, Afrique, Australie)

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 9-14 mm, mâle : 2-4 mm.

La forme du corps est caractéristique avec un abdomen présentant six tubercules nets, soulignés par des taches blanches. La couleur abdominale est très variable. Le mâle, assez sombre est particulièrement petit par rapport à la femelle. C’est la seule espèce du genre en Europe.

Milieux colonisés

Elle colonise des milieux très divers, ensoleillés, sa toile est tissée souvent sur des supports larges et solides comme les agaves ou les figuiers de Barbarie, mais on peut aussi la trouver sur des buissons.

Chasse

La toile est horizontale, dépourvue de soie adhésive, constituée de mailles contigües, carrées, d’environ 1 mm x 1 mm. La nappe, d’environ 50 cm de diamètre, est soulevée au milieu en chapiteau de cirque. Ce centre, en soie plus dense, constitue la retraite de l’araignée. Des entrelacs de fils tendent la toile au dessus et en dessous. Les toiles sont parfois très nombreuses dans un même site, elles sont alors plus petites.

Développement, cycle

Les femelles sont surtout présentes de juin à septembre, mais peuvent se trouver toute l’année. Les mâles sont présents en été.

Les cocons, qui peuvent être nombreux, jusqu’à une dizaine, sont pondus au dessus de la retraite, formant un cordon vertical. Chaque cocon comprend de 100 à 150 œufs, ils sont enfermés dans un sac de soie elliptique jaune-verdâtre, les plus récents sont en bas. Les mâles, particulièrement plus petits que les femelles, ne construisent pas de toile. Ils vivent dans leurs premiers stades sur la toile maternelle, dans les suivants sur la toile d’une femelle immature et ensuite sur la toile d’une femelle adulte. Ils sont difficiles à repérer dans la toile et beaucoup moins visible que les parasites argentés du genre Argyrodes qui sont très souvent présents.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aranea citricola Forskål, 1775 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles