Punaise à tête allongée

Aelia acuminata (Linnaeus, 1758)

Classe : Hexapoda Ordre : Hemiptera Famille : Pentatomidae Sous-Famille : Pentatominae Genre : Aelia

  • 467
    observations

  • 120
    communes

  • 51
    observateurs

  • Première observation
    2018

  • Dernière observation
    2024

Aix-en-Provence - Ancelle - Ansouis - Arles - Auzet - Avignon - Bédoin - Berre-l'Étang - Bollène - Bras - Breil-sur-Roya - Brignoles - Cabrières-d'Aigues - Cadenet - Caderousse - Caille - Carpentras - Caseneuve - Castellane - Céreste - Cervières - Chabottes - Champoléon - Charleval - Châteauneuf-Miravail - Cheval-Blanc - Cipières - Courthézon - Cuges-les-Pins - Dauphin - Draguignan - Eyguières - Freissinières - Fréjus - Grambois - Grasse - Gréoux-les-Bains - Guillaumes - Hautes-Duyes - Hyères - Jouques - La Bollène-Vésubie - La Celle - La Crau - Lagarde-d'Apt - Lagnes - La Grave - L'Argentière-la-Bessée - La Rochette - La Roquebrussanne - La Saulce - La Seyne-sur-Mer - La Turbie - Le Barroux - Le Beaucet - Le Castellet - Le Monêtier-les-Bains - Le Puy-Sainte-Réparade - Limans - L'Isle-sur-la-Sorgue - Lurs - Mallemoisson - Mallemort - Marseille - Meyrargues - Mison - Mondragon - Mornas - Ongles - Orange - Paradou - Peillon - Pertuis - Peypin-d'Aigues - Peyrolles-en-Provence - Piégut - Piolenc - Prads-Haute-Bléone - Riboux - Rognes - Rosans - Sablet - Saint-Andiol - Saint-Bonnet-en-Champsaur - Saint-Cannat - Saint-Chamas - Saintes-Maries-de-la-Mer - Saint-Étienne-les-Orgues - Saint-Jean-Saint-Nicolas - Saint-Julien-d'Asse - Saint-Julien-du-Verdon - Saint-Jurs - Saint-Michel-de-Chaillol - Saint-Trinit - Salon-de-Provence - Saumane-de-Vaucluse - Selonnet - Seyne - Signes - Solliès-Toucas - Sorgues - Toulon - Trans-en-Provence - Trigance - Uchaux - Upaix - Valavoire - Valbelle - Val Buëch-Méouge - Valderoure - Val d'Oronaye - Valensole - Vallouise-Pelvoux - Venelles - Viens - Villar-d'Arêne - Villemus - Villeneuve - Vinon-sur-Verdon - Vitrolles

Aubry Tatiana - Aureglia Louis - Barneix Guilhem - Benaiche Lucas - Bizart Carole - Bouvin Laurent - Brook Shamgar - Charpin Magali - Corail Marc - De Schoenmacker Muriel - Deffarges Joss - Delaby Camille - Desprez Jean-marin - Drouard Françoise - Fagart Sylvain - Fievet Claude - Filloleau Ludovic - Galli Martin - Garnier Matthieu - Grimaud Sylvain - Guenescheau Yvon - Hallot Vincent - Kern Patrick - Louvel Thiery - Lux Thomas - Marrou Jean Pierre - Martin Alexandre - Martin Jean-jacques - Maxence - Mollard Vincent - Morel Stella - Nedjari Meriem - Nogues Bernard - Pélissié Mathieu - Raphaël - Rouillere Aloïs - Sampéré Aurélie - Senes Edith - Siraud Aurélien - Souret Luc - Stenou Boris - Tcheng Emmanuel - Tessier Marc - Thevenin Simon - Tolmos Gilbert - Torreilles Gerard - Tourneur Anselme - Tournieux Damien - Vallejo Livia - Vandaele Lou - Vasseur Maxime

Informations sur l'espèce

Taille : 7 – 10 mm

Diagnose :
Petite punaise jaunâtre fusiforme à la tête allongée et triangulaire, et le dessus du corps avec des lignes longitudinales plus sombres mais faiblement contrastées. Elle possède deux taches noires sous ses fémurs médians et postérieurs (méso- et métafémurs). Son menton sous sa tête (buccules) ne possède pas de dent.

Détermination : Simple.

Espèces proches :
Le corps fusiforme est caractéristique du genre
Aelia. On distingue Aelia acuminata des autres espèces de ce genre à l’œil nu, par sa coloration dorsale moins contrastée. On peut confirmer l’identification avec une petite loupe en observant la présence de deux taches noires sous les méso- et métafémurs, et des buccules non dentées.

Période d’observation : Avril à octobre avec 2 grands pics équivalents en mai et aout.

Biologie-éthologie :
Elle se nourrit sur de nombreuses graminées adventices allant jusqu’à un mètre de hauteur dont : les agrostides, avoines, bromes, chiendents, dactyles, fétuques, fléoles, fromental, ivraies, orges, pâturins. Elle peut provoquer des dégâts dans les cultures céréalières, car elle pique les graines de blé, seigle, orge et avoine. Les adultes se déplacent en volant et peuvent occasionnellement être rencontrés sur des arbres ou sur des composées.

Biogéographie et écologie :
Espèce eurosibérienne atteignant la Finlande et la Suède jusqu'à 66° de latitude nord. Vers l’est, elle atteint la Sibérie centrale, la Chine, la Mongolie et le Pakistan. On la rencontre du niveau de la mer jusqu’à 1 950 m d’altitude. Peu exigeante, elle colonise les milieux herbeux riches en graminées, secs ou humides, cultivés ou non. Elle est une des punaises les plus fréquentes. La densité locale peut être importante, notamment dans les zones sèches ou de cultures.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aelia acuminata acuminata (Linnaeus, 1758) | Cimex acuminatus Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles