Dorcus parallelipipedus (Linnaeus, 1758)

Classe : Hexapoda Ordre : Coleoptera Famille : Lucanidae Sous-Famille : Dorcinae Tribu : Dorcini Genre : Dorcus

  • 202
    observations

  • 94
    communes

  • 87
    observateurs

  • Première observation
    1999

  • Dernière observation
    2024
Barneix Guilhem - Baudrin Mathis - Benaiche Lucas - Blanchon Yoann - Blasco André - Bompar Jean-michel - Bonneau Yvan - Bottega Michele - Bouvin Laurent - Brook Shamgar - Buissart Julien - Charpin Magali - Chevallier Laurent - Corail Marc - Corbineau François - Corjon Jonathan - Cougnenc Elise - Coulon Jacques - Crégu Alexandre - D'accunto Andrea - Davin Anne-hélène - Davin Michel - De Rancourt Joachim - Desprez Jean-marin - Dujardin Denis - Dupland Eliane - Ellie Aline - Eon Agathe - Ercilbengoa Andoni - Fagart Sylvain - Fine Vanessa - François - Frenoux Jean-marie - Gasperini Maurice Annie - Georgeault Eric - Grillet Martine - Hallot Jacques - Hallot Vincent - Janiaud Joseph - Jouvenez Gaëtan - Lartaud Margot - Le Roy Éric - Leblanc Olivier - Lemoine Vincent - Lignier Line - Louvel Thiery - Léger François - Mai Barbara - Mainguy Gaell - Marrou Jean Pierre - Marrou Pascal - Meyer Xavier - Mollard Vincent - Mourgues Robin - Mourgues Yannick - Müller Emilie - Oms Hugo - Panisse Clement - Papé Louis - Patroni Gilbert - Pelissier Robert - Peyret Nicolas - Raimondi Enzo - Roguet Titouan - Roguet Véronique - Ronceux Carlota - Réglade Michel Antoine - Sannier Mathieu - Schont Andre - Seguinel Louise - Senes Edith - Serie Marie-george - Siraud Aurélien - Spaeth Estelle - Stenou Boris - Talhoët Samuel - Thibaut Fabienne Et Patrick - Torreilles Gerard - Torres Aurélie - Van Der Yeught Alexandre - Vautrin Romane - Villalonga Laura - Waeffler Laurent - Wojciechowski Tristan - Zordan Raphael - Zorzi Aurélien - Zwank Aline Et François-marie

Informations sur l'espèce

Taille :

15-35 mm.

Diagnose :

Corps entièrement noir mat. La femelle se reconnait à sa tête moins large, ses mandibules moins développées et à la présence de deux petits tubercules très rapprochés, au centre du front. La larve est de type « ver blanc », le corps blanc, mou et allongé, la tête et les pattes sclérifiées (dures), jaune-orangé.

Détermination :

Pour spécialiste/simple.

Espèces proches :

Lucanus cervus Linnaeus, 1758, pour les femelles (appelées Biches) de très petite taille. Les tibias postérieurs de la Petite Biche (Dorcus) n’ont qu’une épine au milieu, alors que ceux de la Biche (Lucanus) en ont trois.

Biologie-ethologie :

Les adultes ne s’éloignent que rarement des arbres. Ils se nourrissent en léchant les suintements de sève sur les plaies des troncs ou des branches. Saproxylique, la larve effectue un cylce de à trois ans suivant les régions et la rigueur de l’hiver, dans du gros bois mort de différentes natures (tronc, branche, souche, racines), à décomposition avancée. La Petite Biche préfère les espèces d’arbres à feuilles caduque, elles toutefois connue du résineux.

Biogéographie :

L’espèce est connue de toute la France métropolitaine, on la trouve même sur les bois flottés, sur les plages.

D'après : Baraud, J. 1992. Faune de France : France et régions limitrophes. 78, Coléoptères Scarabaeoidea d'Europe. Fédération française des sociétés de sciences naturelles. Paris - Société linnéenne de Lyon. Lyon. 856 pp.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Dorcus truquii Mulsant, 1855 | Platycerus parallelipipedus (Linnaeus, 1758) | Scarabaeus parallelipipedus Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles