Sympétrum jaune d'or (Le)

Sympetrum flaveolum (Linnaeus, 1758)

Classe : Hexapoda Ordre : Odonata Famille : Libellulidae Genre : Sympetrum

  • 467
    observations

  • 72
    communes

  • 74
    observateurs

  • Première observation
    1968

  • Dernière observation
    2024
Bence Stéphane - Bessonnet Raphaël - Biron Nicolas - Blanchon Yoann - Bompar Jean-michel - Bost Sylvain - Breton François - Chapuis Sylvain - Chevallier Laurent - Colombo Raphaël - Combrisson Damien - Corail Marc - Corveler Tangi - Crenet Adeline - David Loïc - Deliry Cyrille - Detrez Eric - Ducos Élie - Dumont Guillaume - Dupland Eliane - Durand Eric - Emmery Brigitte - Faure Nicolas - Fay Richard - Fine Vanessa - Fleytou Ludovic - Fousse Maxime - Foxonet Hugo - Frédéric - Gattus Jean-christophe - Gendrot Micaël - Hameau Olivier - Henriquet Sylvain - Iorio Etienne - Jaussaud Eve Et Marc - Joubert Thierry - Jouvenez Gaëtan - Kabouche Benjamin - Kern Patrick - Krammer Mathieu - Laluque Olivier - Lassalle Charlin - Laurent Olivier - Lemarchand Cécile - Longarini Sarah - Lpo Paca (archives) - Lucas Stéphane - Lyon Typhaine - Maillot Roger - Marie Alain - Mercier Paulin - Moratin Raynald - Mouchené Dominique - Mroczko Cédric - Mézenge François - Nicolas - Papazian Michel - Percsy Christiane - Pn Ecrins (archives) - Pnm (archives) - Pélissié Mathieu - Rancilhac Loïs - Renaux Alexis - Rey Diana - Rhodde Arnaud - Rigaux Pierre - Ronne Charlotte - Scoffier Stéphanie - Sfo (archives) - Souret Luc - Tourillon Olivier - Tournoux Philippe - Viricel Gilles - Vivat Agnès

Informations sur l'espèce

Taille :

Abdomen mâle : 21-25 mm ; femelles : 19-27 ; Ailes postérieures: 23-32 mm.

Diagnose :

Petite libellule rouge (mâle) ou jaune et noir (femelle et juvénile). Les pâtes sont noires rayées de jaune. Les ptérostigmas sont bruns. La coloration jaune de la base des ailes est caractéristique.

Détermination :

L'espèce est relativement simple à reconnaître.

Période d’observation :

Les adultes sont observés de mai à septembre dans le sud et de juin à octobre dans le nord.

Biologie et écologie :

Cette espèce se reproduit dans les eaux stagnantes, peu profondes, ensoleillées et bien végétalisés. Elle s’adapte très bien aux milieux temporaires à inondation printanière car le cycle larvaire est assez court. Les adultes sont très mobiles et entament parfois des migrations sur de grandes distances.

Biogéographie :

L’espèce est présente de l’Eurasie au nord du continent américain. Espèce typique des zones de montagne et des climats continentaux, elle peut coloniser de nouveaux territoires pendant quelques années suite à une migration.

D'après :
Grand, D., Boudot, J.-P & Doucet, G. 2014. Cahier d’identification des Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Collection Cahier d’identification. Biotope, Mèze : 136 pp.
Grand, D. & Boudot, J.-P. 2006. Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg. Collection Parthénope. Biotope, Mèze : 480 pp.
Dijkstra, K.-D. B. 2007. Guide des libellules de France et d'Europe. Les guides du naturaliste. Delachaux & Niestlé, Paris : 320 pp.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Libellula flaveola Linnaeus, 1758 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles